Archives de catégorie : Travaux

Réunion publique Ruissèlement / Inondations

Une réunion d’échange au sujet des problématiques de ruissèlement et d’inondations a eu lieu ce jeudi 13 juin à la salle des fêtes.

Après une présentation de l’état des lieux actuel et  des différentes problématiques, nous avons pu échanger et plusieurs pistes de travail ont été abordées.

Notre village ce situe dans une cuvette, avec la présence du ruisseau ‘la Broyette’ dans le centre du bourg. Ce ruisseau prend ses sources au niveau du Marais Chapitre (aux Bocages) et sur Belval.

Lors de pluies abondantes, le ruisseau peut déborder de son lit et causer des inondations sur Thiescourt. Pour remédier à cette problématique, un bassin de rétention a été créé et la rivière a été ré-ouverte dans le bourg. Ainsi, une montée en charge du ruisseau en amont du village va remplir le bassin de rétention ce qui évite ou en tous cas limite les risques d’inondation.

En plus des inondations provoquées par le débordement du ruisseau, le village est sujet à des ruissèlements d’eau qui peuvent provoquer beaucoup de dégâts et pour lesquels le bassin de rétention n’a pas d’utilité. Lors de fortes pluies, l’eau s’écoule des collines qui entourent Thiescourt et prennent de la vitesse sur les routes départementales, provoquent l’érosion des chemins ruraux et des terres agricoles en fonction des cultures présentes. Ces eaux claires ou chargées de sédiments dévalent les pentes, rentrent dans certaines propriétés ou habitations avant de se déverser dans le ruisseau en bas du village. C’est sur ce point que nous devons trouver des solutions et agir.

Une étude hydraulique sur le bassin versant de la Divette devrait être programmée par la Communauté de Communes du Pays des Sources (qui en a la compétence pour recevoir des subventions), mais pas avant plusieurs années. J’ai donc proposé que la commune puisse lancer directement une étude hydraulique à l’échelle du village. La chambre de l’agriculture propose ce type de prestation. C’est de plus un interlocuteur privilégié des exploitants agricoles qui peuvent prendre part à cette réflexion pour la mise en œuvre de certaines solutions qu’elle pourrait proposer. Je pense donc demander au conseil municipal la programmation de ce type d’étude à moyen terme (fin 2019, 2020).

Différents aménagements ont été proposés par les participants lors de la réunion :

  • création de mares (ou zones de rétention d’eau lors de fortes pluies) car de nombreuses mares étaient présentes dans le village. Celles-ci ont été comblées dans les années 70 lors de la création du réseau d’eau potable.
  • aménagements le long des routes Départementales, notamment sur la route de Ribécourt afin de dévier l’eau de ruissèlement vers les bois avant que cette eau n’arrive dans le village (cela devra être étudié avec les services du Département : UTD de Lassigny car nous ne pouvons pas intervenir sur une route départementale).
  • pose de bordures sur des zones où il n’y a pas encore de trottoirs (car avec la construction de nouvelles habitations sur des anciens terrains agricoles, si des bordures ne sont pas présentes l’eau rentre directement dans les garages ou les sous-sol). Ceci est le cas entre autres rue Pierre Duchemin, rue de la Saule et Impasse du Moulin Neuf.
  • entretien et curage des fossés : cet entretien a déjà commencé mais doit être poursuivi.
  • plantation d’arbres et de végétaux sur les talus mis à nus qui sont alors sujet à l’érosion (chemin rural au niveau du puits sur la Grande rue par exemple).
  • profilage de chemins ruraux (création d’une ‘bosse’ en grave compactée) afin que l’eau reste dans une zone ‘agricole’ au lieu de rentrer dans le village (chemin rural au niveau du puits sur la Grande rue par exemple).
  • reprise d’une canalisation d’eau pluviale rue du Moulin, la canalisation existante étant à priori mal dimensionnée et mal positionnée.
  • profilage au niveau de la Croix Blanche (intersection de la route de la Croix Blanche et de la cavée Mercier qui monte dans les bois). En effet, l’eau descend du massif de St Albin par les chemins ruraux et en arrivant sur la route de la Croix Blanche, elle suit la route pour redescendre dans le village après le bassin de rétention en créant des dégats. Un profilage de la chaussée permettrait d’envoyer l’eau dans le chemin rural dit ‘des Voiries’ (en face de la cavée Mercier) et ainsi de faire rentrer l’eau en amont du bassin de rétention. Cette eau serait contenue dans le bassin et n’arriverait pas jusqu’aux habitations.

 

De nombreuses pistes de travail ont donc été abordées. Certains aménagements pourront être concrétisés assez rapidement et avec des coûts raisonnables (plantations, aménagements légers de chemins, fossés). D’autres nécessitent l’obtention de subventions du fait de leur coût plus important (créations de trottoirs, profilage de voirie…). Ils pourraient être mis en œuvre dans un délais de un ou deux ans en fonction des devis et des financements obtenus. Enfin pour des aménagements plus lourds (création de mares, zones tampon, réseau d’eau pluviale….) il faudra au préalable faire réaliser une étude hydraulique puis lancer des dossiers de demande de subvention. Il faudra plusieurs années pour gérer le dossier dans sa complétude.

Le travail ne manque donc pas, tout comme les idées. Merci à tous les intervenants de cette réunion qui a été productive.

François Gomez

 

Travaux de rénovation de la salle des fêtes

La salle des fêtes de Thiescourt a été aménagée dans un baraquement bâti par les Américains lors de la seconde guerre mondiale. Le gros œuvre a vieilli depuis et nécessite une rénovation complète.

Des travaux sont prévus pour le remplacement de la toiture et des menuiseries ainsi que pour l’isolation et la réfection des façades. Des demandes de subvention ont été faites auprès de la DETR qui nous a accordé 40% du montant des travaux soit 140.260 € et du Conseil Départemental de l’Oise qui n’a pas encore donné de réponse.

L’appel d’offre vient d’être lancé afin de retenir les entreprises qui réaliseront ces travaux. Compte tenu du planning de réservation de la salle des fêtes, j’ai demandé au maître d’œuvre de prévoir cette intervention en novembre et décembre  2019. Durant cette période, de nouvelles locations ne seront pas possibles. Par contre les activités programmées (Thies’Dance ; repas des aînés ; Noël des enfants ; Marché de Noël ; Téléthon) ne seront pas perturbées (hors circonstance exceptionnelle bien entendu).

Renseignements en mairie.

François Gomez

Reprises de concessions dans le cimetière municipal

Une opération de reprises de concessions en état d’abandon est en cours à Thiescourt. Cette procédure administrative dure 3 années durant lesquelles aucune opération d’entretien ne doit être réalisée autrement que par les ayants droit. A l’issu de cette période, les emplacements en question seront repris par la commune, les reste des défunts seront exhumés et rassemblés dans l’ossuaire municipal et le site pourra être réaménagé.

Résultat de recherche d'images pour "reprise de concession cimetiere"

95 tombes sont concernées, vous trouverez la liste des concession dans l’arrêté joint en fichier pdf.

AFFICHE PROJET DE REPRISE DE CONCESSIONS – LISTING

Si vous êtes concernés par cette procédure, veuillez prendre contact avec le secrétariat de mairie.

François Gomez

Réhabilitation des installations d’assainissement

Voilà,

Les travaux de réhabilitation des installations d’assainissement non collectif ont commencé.

Les procédures administratives ont abouties et le lancement de la première phase de travaux a été réalisé la semaine dernière pour les deux entreprises retenues lors de l’appel d’offre. 16 piquetages ont eu lieu (réunion sur le chantier avant travaux en présence de l’entreprise, du bureau d’études, du SPANC et de moi-même en fonction de mes possibilités) et les travaux se font dans la lancée.

Les plannings sont bien entendu établis au fur et à mesure pour les 70 dossiers concernés par la première tranche.

J’invite les personnes qui n’ont pas encore donné suite, soit pour les études de sol (afin de pouvoir bénéficier de subventions travaux dans la prochaine tranche) soit pour les conventions travaux, à contacter le bureau d’études AC2S ou la mairie.

Voilà les photographies de l’installation de la première microstation.

François Gomez

Conseil municipal

Voici l’ordre du jour de notre prochain conseil municipal qui aura lieu le vendredi 2 juin à 18h30 en mairie.

Vous êtes bien entendu toutes et tous conviés, les séances de conseil municipal étant publiques. De plus, la parole est donnée aux personnes présentes en fin de conseil si elles le souhaitent.

François Gomez

Assainissement

Travaux de réhabilitation des installations d’A.N.C. – Tranche 1

 

Voici un résumé de la réunion publique du jeudi 2 mars dernier. Bien entendu les démarches exposées ne s’adressent qu’aux 74 installations en réhabilitation pour la première tranche de travaux (conformément aux spécifications de l’Agence de l’Eau). Deux autres tranches de travaux sont prévues à la suite pour ceux d’entre vous qui avez fait faire leur étude de sol. Si vous n’avez pas encore contacté le bureau d’études AC2S pour cette étude, je vous invite à le faire  très rapidement afin de pouvoir bénéficier du programme de financement de l’Agence de l’Eau.

Conformément à la demande de l’Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN), un dossier de demande de subventions relatif à 74 installations a été déposé. Celui-ci a été accepté, avec un financement à hauteur de 60% de la base éligible. Cinq dossiers de demande de subvention ont été déposés depuis 2015 au Conseil Départemental de l’Oise pour ces travaux. A ce jour, nous disposons d’une autorisation de démarrage anticipé des travaux mais à ce jour la commission n’a pas encore étudié nos dossiers. Nous ne pouvons donc pas compter sur la subvention de 1000€ du Conseil Départemental. Bien entendu si le dossier est accepté dans l’avenir, la subvention vous serait restituée.

Un appel d’offres a été lancé en juillet 2016. Deux candidats ont été retenus par le bureau d’études AC2S sur des critères de note technique, tarif et délais. Je dois rencontrer ces entreprises prochainement afin de définir leurs modalités pratiques d’intervention. Le bureau d’études AC2S a établi un rapport technique avec un devis annexé. Celui-ci est basé sur les tarifs proposés par les entreprises retenues. Ces dossiers vous ont été remis. Le devis fait apparaître l’ensemble des travaux nécessaires, dont des travaux annexes de remise en état (engazonnement, cailloux…), et un poste divers et imprévus de 10%. Vous pourrez réaliser vous-même certains petits travaux, qui ne vous seront alors pas facturés. Le devis fait également apparaître le montant des subventions allouées par l’AESN. Le reste à charge est clairement indiqué en bas du document. Son montant sera réajusté à réception des travaux en fonction de ce qui aura réellement été fait.

Pour répondre à vos questions techniques, le bureau d’études AC2S assurera des permanences le vendredi 24 mars (10h-12h / 14h-17h) et le vendredi 31 mars (14h-17h) salle du conseil municipal à la mairie.

Comme vous le savez, pour vous permettre d’obtenir les subventions de l’AESN et potentiellement du Département, la Commune de Thiescourt doit payer les entreprises, s’occuper de la gestion administrative des dossiers et récupérer les subventions. La commune sert donc « d’intermédiaire ». Pour cela, une convention doit être signée entre le propriétaire et la commune pour la phase travaux (comme pour la phase études). Celle-ci sera nominative et fera apparaître le montant des travaux et subventions estimés sur le devis qui vous a été communiqué. La convention travaux vous sera remise lors des permanences du bureau d’études AC2S le 24 et le 31 mars. Elle sera également disponible en mairie.

Pour la concrétisation des travaux et pour pouvoir établir un planning de travaux avec les entreprises, nous devons rapidement finaliser les dossiers administratifs. Nous vous demandons donc de nous retourner avant le 30 avril 2017 deux exemplaires de la convention travaux signés ainsi qu’un chèque correspondant à la moitié du reste à charge. Ce chèque sera mis à l’encaissement une semaine avant la réunion de piquetage (première réunion chez vous avant démarrage des travaux). Après réception des travaux (travaux réalisés, contrôlés et conformes), le solde du paiement vous sera demandé en fonction de la facturation réelle.

Exemple :

Le coût de vos travaux est de 12.500€ estimés avec une aide de l’AESN de 7.500€ (60%). Le reste à charge est donc de 5.000€. Vous devez faire un chèque d’acomptes de 2.500€ pour votre dossier (avant fin avril). Si vos travaux sont réalisés le 18 octobre 2017 (en fonction du planning établi par le bureau d’études et les entreprises), le chèque sera encaissé le 11 octobre (ou plus tôt si vous le désirez). Supposons qu’il n’y ait pas de dépenses imprévues et que vous réalisiez vous-même des travaux de ré-engazonnement. Considérons que le montant total facturé soit alors de 10.950 €. L’AESN versera ses 60% de subvention sur 10.950€ soit 6.570€. Le reste à charge réel est donc de 10.950-6.570=4.380€. Comme vous avez déjà versé un acompte de 2.500€, nous vous demanderons le solde : 4.380-2500=1.880€ à la fin des travaux (début novembre).

Les études de sol par AC2S, de contrôle des études de sol par le SPAN, le suivi des travaux par AC2S, les réunions publiques, le contrôle des travaux par le SPANC seront intégralement pris en charge par la commune. Cela représente un coût de plus de 950 € par installation.

Les travaux commencerons dès que possible (en fonction de la disponibilité des entreprises, des désidératas des propriétaires, des aléas  climatiques…), je pense fin avril-début mai. Nous vous demandons donc de nous retourner le plus rapidement possible deux exemplaires signés de la convention et un chèque d’acompte correspondant à 50% du reste à charge. Vous comprenez qu’il ne sera pas possible de choisir sa date de travaux. Néanmoins, il faudra nous l’indiquer si des impératifs existent notamment sur la période de réalisation des travaux.

Nous sommes à vos côtés pour cette campagne de réhabilitation des ANC.

Bien  vous,

François Gomez

Fibre optique

Dans le cadre du déploiement de la fibre optique sur notre commune en 2017, le Syndicat Mixte Oise Très Haut Débit (SMOTHD) m’informe que la phase des études est lancée depuis la 2ème quinzaine du mois de février.

Le groupement des sociétés Axione, Bouygues Energies Services, Sobeca doit :

  • repérer l’emplacement des équipements, des chambres et des appuis aériens,
  • procéder à des relevés de boîtes aux lettres pour identifier le nombre de prises à connecter,
  • visiter les bâtiments pour visualiser la desserte interne.

Ces études, qui sont plus longues que les travaux eux-mêmes ne devraient occasionner aucune gêne pour les riverains.

Nous espérons tous que ce raccordement intervienne rapidement pour que le ‘Très Haut Débit’ arrive jusqu’à nous ! Je vous présenterai quelque espoir au sujet de la téléphonie portable dans un prochain article.

François Gomez

Téléphonie mobile

Fin décembre 2016, un technicien mandaté par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) est venu prendre des mesures sur la commune. Cet organisme est en charge de répertorier les zones blanches et les zones grises, non couvertes par la téléphonie mobile.

La conclusion de son rapport : la commune de Thiescourt est couverte par la téléphonie mobile. Donc aucun problème !

J’ai répertorié ses points de mesure géo-référencés sur une carte de la commune. Pour le technicien, seule la mairie n’est pas couverte. Par contre, les quatre autres tests de couverture mobile sont ok ! Notez qu’ils ont tous les quatre été effectués à des endroits judicieusement choisis, sur les hauteurs et loin du centre bourg.

Les conclusions de ce rapports vont bien entendu à l’encontre du bon sens et contredisent ce que vous vivez au quotidien. J’ai déjà pu interpeler la presse (France 5 émission  La quotidienne, Le courrier Picard) et nos élus (conseil régional, conseil départemental) sur le sujet de la téléphonie mobile.

Devant l’incohérence du rapport de l’ARCEP, j’en appelle donc au Préfet de l’Oise afin qu’il puisse faire réexaminer notre dossier. En espérant qu’un jour peut-être une solution nous soit apportée.

François Gomez

Travaux de réhabilitation des assainissements

Le programme de réhabilitation des installations d’assainissement non collectif (ANC) suit son cours. Le bureau d’études AC2S a pu réaliser une centaine d’études de sol (financées par la commune) auprès des particuliers qui se sont manifestés pour l’instant.

L’appel d’offre a été passé au début du mois de juillet 2016, les dossiers reçus en septembre ont été analysés afin de pouvoir retenir les entreprises les mieux-disantes par rapport aux critères retenus (prix, note technique et délais). Nous avons ensuite dû attendre l’aval de l’Agence de l’Eau sur les 74 dossiers de travaux retenus pour la première tranche. A ce stade, nous sommes dans des délais légaux de publication officielle et nous pourrons notifier le résultat aux entreprises retenues prochainement.

Nous organisons donc une réunion publique le jeudi 2 mars 2017 à 18h30 à la salle des fêtes de Thiescourt. Les entreprises retenues et le bureau d’études AC2S seront présents pour vous présenter la phase travaux et pour répondre à vos questions.

Bien entendu, la commune est là pour vous guider et pour vous permettre de recevoir les subventions de l’Agence de l’Eau (typiquement 60 % du montant des travaux) et du Conseil Départemental de l’Oise (une aide de 1000 € par installation est à priori retenue).  Concrètement, une avance de 50 % du reste à charge vous sera demandée avant  le début des travaux. La commune règlera directement l’entreprise puis fera la demande de versement des subventions auprès des organismes concernés. Le solde vous sera alors demandé à la fin des travaux. Par exemple, pour des travaux d’un montant total de 10.000€, en supposant une aide de l’agence de l’eau de 6.000 € et une aide du département de 1.000 €, le reste à votre charge serait de 3.000 €. Dans ce cas, une avance de 1.500 € vous serait demandée avant début des travaux, lors de la signature de la convention puis le solde de 1.500 € une fois les travaux terminés.

Si vous ne faites pas partie de la première tranche de travaux, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez bien sûr rentrer dans le programme de réhabilitation des ANC. Vous pouvez contacter la mairie ou directement le cabinet AC2S pour prendre rendez-vous.

François Gomez

Prix spécial fleurissement durable

Le mode de gestion différenciée des espaces publics se met en place et commence à porter ses fruits. Il faut bien entendu un temps d’adaptation afin de pouvoir définir les solutions techniques et pour acquérir le matériel adéquat.

Néanmoins, le travail de notre service technique avec Patrice et Laura en premier lieu a retenu l’attention des membres du jury Départemental ‘Villes et Villages fleuris’. C’est ainsi que notre commune de Thiescourt a reçu le prix spécial fleurissement durable qui nous a été décerné vendredi 25 novembre à l’hôtel de Département.

Toutes mes félicitations à Laura et Roberto pour leurs efforts.

prix-village-fleuris

François Gomez

Monument aux morts – le retour du coq !

Le monument aux morts retrouve son coq !

Suite au vol du gallinacé qui surplombait notre monument aux morts, place des Dîmes, celui-ci était resté en l’état depuis de nombreuses années. Sous l’impulsion de notre adjoint Patrice Baudoin, le symbole de notre pays a retrouvé sa place. 

Le coq a retrouvé sa place sur notre monument aux morts.
Le coq a retrouvé sa place sur notre monument aux morts.
François Gomez

Crue de la Broyette du 31 mai 2016

Comme cela avait été prévu par les services météorologiques, la pluie est tombée abondamment depuis lundi dernier : 37 mm le lundi 30 mai et 23 mm de plus durant la nuit de lundi à mardi soit un total de 60 mm. Nous avons ainsi pu vérifier l’utilité et la fonctionnalité des travaux de réouverture de la rivière ‘Broyette’ dans le centre bourg. Patrice Baudoin, adjoint au maire a étroitement surveillé l’évolution du niveau d’eau durant la nuit, prêt à intervenir le cas échéant.

Au petit matin, l’eau était arrivée en limite de passage sous les ponts du village. En particulier de celui qui possède la plus petite section de passage au niveau de la route de Lassigny. Le bassin de rétention ‘du Grand Jardin’, situé en amont a parfaitement joué son rôle en se remplissant progressivement tandis que la vanne de fuite limitait le débit de la Broyette vers le village. Ce réglage du débit de fuite semble être correct car il permet le plus grand débit admissible sous les ponts, sans débordement. Nous aurions voulu diminuer légèrement ce débit de fuite afin de faire baisser le niveau d’eau sous les ponts et de fait pour vous rassurer mais les services de l’état (DDT : Police de l’Eau) nous ont formellement interdit de modifier le réglage de la vanne en question. Nous sommes déjà depuis plusieurs mois en relation avec eux afin de définir la meilleure position de cette vanne pour protéger le village des inondations.

Les images ci-dessous illustrent la situation durant la crue et aujourd’hui soit environ 30 heures plus tard. Vous avez toutes et tous constaté une baisse du niveau de l’eau dans le ruisseau. Il retrouvera sont lit initial dès lors que le bassin de rétention se sera entièrement vidé.

Si vous aimez les chiffres, le niveau à baissé de 20 cm environ dans le bourg alors que dans le même temps, la vidange du bassin a fait baisser de 60 cm le niveau du plan d’eau. Bien entendu, nous allons profiter de ces intempéries pour réaliser une étude hydraulique expérimentale qui permettra de mieux connaître les fonctionnements conjoints du bassin, de la vanne de fuite et du lit de la Broyette dans le centre du village. Ces données expérimentales pourront par la suite être comparées aux résultats de simulations théoriques qui comportent une incertitude importante dans notre situation. Nous espérons ainsi pouvoir faire modifier l’arrêté préfectoral d’aménagement du bassin sur la base de données concrètes alors qu’il est pour l’instant basé sur des considérations administratives. Le but final est bien entendu de tout mettre en œuvre pour éviter au maximum que des inondations évitables ne se produisent.

Durant la crue Après la crue (+30h)
Village durant la crue 1  Village après la crue 3
Village durant la crue 5 Village après la crue 2
Bassin durant la crue 1 Bassin après la crue 1
Vanne durant la crue Vanne 30h après la crue
François Gomez

Reprise de chaussée Rue de la Croix Blanche

L’accotement de la rue de la Croix Blanche a subit de fortes détériorations lors de la mise en place de la déviation de circulation pour les travaux de réouverture de la Broyette. Les nombreux véhicules et plus particulièrement les poids lourds ont alors endommagé la chaussée. Nous avons commencé les travaux de remise en état :

  • pose d’un drain dans le point bas le long du talus afin de limiter la présence d’eau sur la chaussée ;
  • reprise de l’accotement sur le champs côté nord.

La Communauté de Communes du Pays des Sources procédera d’ici la fin du semestre à un profilage du talus puis à un gravillonnage de la chaussée pour parfaire les travaux de cette voie communale.

François Gomez

Travaux rue de Noyon

Des travaux de renforcement du réseau d’eau potable ont actuellement lieu rue Noyon. Ils permettront d’augmenter le débit et la pression admissibles. Ainsi, nous avons pu installer un poteau incendie à l’angle de la rue de Noyon et du chemin rural « chemin de l’Amérique » pour pouvoir satisfaire aux critères de sécurité exigés.

Travaux eau potable rue de noyon

Ces travaux sont sous maîtrise d’ouvrage du syndicat de la Divette qui contribuera à hauteur de 50 % des dépenses après déduction des subventions. Nous avons profité de ces travaux pour poursuivre notre programme de réhabilitation des trottoirs. Un côté de la rue de Noyon sera donc aménagé, comme cela a été le cas rue de l’église et rue du Pavé Gay. Une finition en gravillonnage sera réalisée prochainement.

François Gomez

Convention Etudes

Avant de réaliser l’étude de sol, une convention doit être signée entre le propriétaire et la commune. Vous pouvez télécharger cette convention pour la signer et la déposer dans la boîte aux lettres de la mairie.

CONVENTION_ETUDE_THIESCOURT

Vous pouvez également venir signer ladite convention directement en mairie aux horaires d’ouverture du secrétariat à savoir le lundi matin de 10h00 à 12h00 ainsi que les mardi et vendredi de 16h00 à 18h00.

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

François Gomez